Magouilles dans le recrutement des volontaires de la CAN : La CAF dénonce et tape du poing sur la table !

Il y’a encore beaucoup de travers et de non-dits dans l’organisation de la grande messe sportive qui aura lieu au Cameroun dans les prochaines semaines, selon la délégation de la CAF.
L’instance faîtière du football continental vient d’interpeller le président du Comité local d’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (COCAN), le Pr Narcisse Mouelle Kombi, sur un certain nombre d’exactions.

 Mis à part les risques de la disqualification du stade d’OIembe en raison des lenteurs notées dans la finition des travaux, la CAF a relevé moult autres dysfonctionnements et combines dans l’organisation de la CAN 2021 dont le coup d’envoi est prévu dans 50 jours.

« Je suis navré de constater que malgré les nombreuses visites, notamment celle du Président et du Secrétaire Général de la CAF et du vice-président de la CAF et les promesses qui ont suivi, les actes n’ont pas suivi. S’agissant du stade d’Olembe, sachez que si tout n’est pas réglé d’ici au 30 Novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions sont d’ores et déjà été prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d’Organisation, pour la CAF et pour le Cameroun. En comptant sur votre bonne coopération et vos actions efficaces pour assurer le respect des délais ci-avant, et en restant à votre disposition pour organiser au besoin une visioconférence, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre et Président du LOC, mes salutations distinguées », lit-on dans le courrier signé par Véron Mosengo Omba, le Secrétaire Général de la CAF.

La CAF par ailleurs dénonce le recrutement unilatéral par le Cameroun, de volontaires, alors que « nos équipes ont travaillé ensemble afin de lancer un formulaire d’enregistrement des bénévoles au niveau national et international accompagné d’une campagne de communication pour célébrer ce volet important du tournoi».

Voici les autres griefs évoqués par la CAF dans un courrier de 4 pages :

– La CAF constate que le système des écrans LED devait être opérationel avant trois mois. Ce qui n’est pas le cas.

– La CAF constate que le clôture extérieur n’est toujours pas faites.

– La CAF constate que le ministère de la Santé n’a toujours pas mis à sa disposition le plan COVID-19 pour gérer les supporteurs en dehors et dans les stades.

– La CAF déplore le fait qu’elle n’ait pas reçu les procédures pour les facilités douanières pour elle et ses partenaires.

– Le CAF constate que le COCAN a lancé un site web pour le recrutement des bénévoles. Elle somme le ministère de fermer ce site. Le recrutement des bénévoles n’étant pas de son ressort.

Vu l’évolution des travaux sur le terrain, il est pratiquement impossible que les travaux au stade d’Olembe soient achevés en 10 jours.

Toutefois, les autorités rassurent : la situation est sous contrôle…