Urgent ! 5 chinois kidnappés et au moins un policier tué sur un site minier du Sud-Kivu

L’information vient d’être relayée par les sources militaires locales.
Un policier congolais tué et un autre blessé par des hommes armés non identifiés dans la nuit de samedi à dimanche dans le Sud-Kivu.

 

D’après nos sources, « Vers 02H00 du matin, le campement d’un groupe de Chinois a été attaqué par des bandits armés » à Mukera, village situé à environ 25 km de Fizi-centre, a précisé le major Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’armée dans la région. « Ils étaient 14 au total, 5 ont été emmenés par ces assaillants vers une destination inconnue », a-t-il ajouté. Les 9 autres ont pu être évacués en lieu sûr, a-t-il ajouté.

Selon le colonel David Epanga, commandant du régiment des Forces armées de RDC à Fizi, un policier a été tué et un blessé durant cette attaque.

Les cinq Chinois kidnappés travaillaient depuis quelques mois dans une mine d’or pour l’entreprise Beyond Mining affirment des témoins. Le porte-parole de l’armée congolaise de la zone, le major Dieudonné Kasereka, semble lui ignorer la raison de leur présence.

« Ces Chinois étaient parmi les quatorze qui étaient dans un campement là-bas. Il y a eu échange de tirs entre les policiers qui gardaient leur sécurité mais ce groupe armé a réussi à kidnapper cinq Chinois. Les neuf qui sont restés sont escortés vers un lieu sûr pour leur sécurité. Je ne connais pas encore la cause de leur présence. Les investigations sont en cours pour savoir quelle mission avaient les Chinois. »

Pour le président de la société civile de Fizi Santos Kitandala, l’une des causes de l’attaque serait liée à la redevance minière : « Il y a eu un cahier des charges mais qui n’a pas été respecté par les exploitants : on leur a demandé d’ouvrir la route Mukera–Simbi–Katanga mais rien n’a été fait. Il a été reproché à la Comidi d’exploiter les terrains sans que les communautés ne soient indemnisées. »