Devant le juge, le fils de Yèrim Seck démonte l’accusation de viol et fait des révélations sur ébats avec Louise.

Accusé de viol et de détournement de mineure sur une camarade d’école, le fils de Cheikh Yerim Seck a encore nié les faits. au juge, le jeune homme a donné les Details de leur relation et de leur vie sexuelle épanouie. Louise, convoquée à trois reprises, na toujours pas comparu.


Entendu, S. S. Seck a campé sur sa position. Il avait une liaison amoureuse. Contrairement aux propos avancés par Louise qui l'accuse de l'avoir forcée à avoir des relations sexuelles avec lui et de l'avoir filmée.


Selon l'accusé, "A. B. savait très bien qu'elle était filmée. La vidéo initiale faisait 10 secondes. Comme on l'y voyait, elle a demandé elle-même que l'enregistrement soit coupé".

Selon Souleymane, ils avaient une vie sexuelle épanouie et aurait entretenu des rapports sexuels à plusieurs reprises, entre octobre et novembre 2020. Leur relation serait restée inconnue, d'après ce qui est ressorti de l'audition, s'il n'y avait pas eu d'accrochages entre une amie de Souleymane Sidy Seck et l'accusatrice.

Ladite amie, qui a vu la vidéo de leurs ébats sexuels, l'a fait savoir à Louise lors d'une dispute. Paniquée, la jeune fille de 16 ans est allée dire à S. S. Seck que si jamais les images devenaient virales, elle dira que c'est un viol, renseigne «l'Observateur». Toutefois, les défenseurs de l'accusé ont également présenté un certificat médical qui atteste une défloraison hyménale ancienne.