Ouverture des états généraux de l'éducation / Mariatou Koné : "il n'y a pas de partis politiques autour de l'école"

En présence d'un parterre de personnalités politiques, administratives et coutumières, les états généraux de l'éducation et de l'alphabétisation (EGENA) ont démarré le lundi 19 juillet 2021 à Abidjan. Mariatou Koné a d'ailleurs exprimé sa joie de voir certains de ses prédécesseurs marquer la cérémonie de leur présence.


Selon Mariatou Koné, "c'est dans la concertation et la priorisation que nous relèverons ensemble les défis pour faire briller notre pays en matière d'éducation nationale et d'alphabétisation". Tout en saluant la présence d'acteurs politiques à l'ouverture de l'EGENA, la remplaçante de Kandia Camara a soutenu qu' "autour de l'école, il n'y a pas de partis politiques".


Elle ajoute que si "les défis du système éducatif ne sont pas à dresser, l'ambition du gouvernement de mettre à la disposition de la Côte d'Ivoire des ressources humaines de qualité et productives en adéquation avec les besoins du marché de l'emploi pourrait être compromise". Avant de préciser que " c'est pour cette raison que ambition doit être inscrite dans une approche globale, intégrée en vue de relever d'autres défis qui méritent également une attention particulière. Il s'agit notamment de la hausse des demandes d'emploi, de la concurrence dans l'économie du futur, du changement climatique, de la crise de la pandémie à coronavirus, des défis démographiques qui amènent les autorités ivoiriennes à réfléchir à une politique éducative aux retombées durables."

"C'est en vue de relever ces défis que le ministère de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation initie un dialogue ouvert sur l'école ivoirienne, dénommé les états généraux de l'éducation et de l'alphabétisation (EGENA), le 5e du genre depuis l'accession de notre pays à l'indépendance. Il s'agira pour tous les acteurs et partenaires du système éducatif de s'accorder sur un diagnostic, de faire des recommandations en vue d'une école plus performante", a rappelé la ministre.