Convoquée devant la justice le 19 Mai, Affoussy Bamba crache ses vérités au pouvoir en place à Abidjan.

La Justice ivoirienne est toujours aux trousses de Guillaume Soro et de certains de ses proches de l’ex-rébellion des Forces nouvelles. Ces derniers sont accusés de tentative de déstabilisation du régime du président Alassane Ouattara. Parmi eux, on peut citer son avocate, Me. Affoussiata Bamba Lamine. 


Les personnes qui comparaitront à l’audience criminelle du 19 mai prochain, sont entre autres, Guillaume Kigbafori Guillaume, Affoussiata Bamba Lamine, Alain Lobognon, Soro Simon, Sekongo Felicien et une dizaine d’autres accusés.

 L'ex ministre de la communication, Affoussiata Bamba Lamine a adressé ce Lundi 03 Mai, une nouvelle mise en garde au pouvoir en place à Abidjan.

 ‘’Ni les brimades, ni les menaces, ni les injustices, ni l’arbitraire, ni l’adversité, ni la cruauté, ni l'occultisme, ni l'emprisonnement encore moins l’exil, ne détourneront le destin de notre Nation de son cours normal pour atteindre ce qui est prévu par Dieu !’’.

Face au maintien des poursuites judiciaires, le camp Soro hausse le ton. Pas question pour GPS de céder aux pressions.