Les Eglises reprennent leur bâton de pèlerin et réclament des élections locales !

Les deux grandes confessions religieuses de la République démocratique du Congo ont récolté deux millions de signatures pour la pétition lancée le 28 mai dernier afin d'exiger la tenue des élections locales.


Les deux grandes confessions religieuses de la République démocratique du Congo (RDC) ont récolté deux millions de signatures pour la pétition lancée le 28 mai dernier afin d'exiger la tenue des élections locales.
La conférence épiscopale nationale du Congo et l'Église du Christ au Congo avaient noté lors du lancement de la pétition retard dans la convocation de l'électorat, qui devrait être fait en mars dernier. 

Elles regrettent qu'en dépit que ces élections soient prévues par la constitution, elles "n'ont jamais été organisées depuis 2006 et risquent de ne pas l'être quand on considère le calendrier publié par la commission électorale nationale indépendante ( CENI ) qui prévoyait la convocation de l'électorat le 18 mars 2019".

Pour matérialiser cette demande de la population, la pétition initiée par les confessions religieuses a recueilli en deux mois, 2 millions des signatures pour exiger la tenue des élections locales soit 20 fois plus que ce qui est fixé par la Loi suprême de la République Démocratique du Congo, à savoir la constitution pour initier la révision constitutionnelle", a déclaré lors d'une conférence de presse à Kinshasa, le deuxième secrétaire général adjoint de la CENCO, l'abbé André Masinganda.

Le prêtre catholique a précisé que de ces deux millions, 1.509.549 congolais ont apposé leurs signatures et leurs numéros de la carte d’électeur. 491.541 personnes ont apposé leurs signatures, mais n’ont pas inscrit les numéros de la carte d’électeur. 

Afin d’éviter tout amalgame, la présente pétition ne porte pas sur la révision constitutionnelle. Elle ne revendique que la tenue des élections locales prévues par la Constitution”, a ajouté Masinganda.

Commentaires