Cannabis: Découvrez ces 6 maladies mortelles que la marijuana aide à contrôler

Le cannabis fait l’objet de nombreuses études aux conclusions contradictoires. Mais de nombreux scientifiques jugent son usage bénéfique dans le traitement de certaines pathologies.

En effet, plusieurs études se sont penchées sur l'efficacité du cannabis thérapeutique et de ses composés. Voici donc, 6 maladies mortelles que la marijuana aide à contrôler.


L’ Arthrite

L’arthrite est l’inflammation d’une ou de plusieurs articulations, provoquant une douleur et une raideur pouvant s’aggraver avec l’âge. Le cannabis est le plus efficace pour traiter la douleur associée à la maladie. Diverses études montrent que fumer l’herbe naturelle aide à réduire la douleur. Une étude récente de Santé Canada et du Consortium canadien pour l’enquête sur les cannabinoïdes a révélé qu’environ 36% des patients canadiens sous marijuana médicale fument régulièrement de l’herbe pour soulager leurs douleurs arthritiques.

La Sclérose en plaque

Cette maladie affecte le cerveau et la moelle épinière. Selon la clinique médicale de Canabo, les symptômes comprennent des douleurs, des problèmes d’équilibre, des spasmes, des picotements, des problèmes de vision. Des recherches récentes publiées dans le Multiple Sclerosis Journal ont montré que les extraits médicinaux à base de cannabis peuvent considérablement réduire la spasticité et la douleur associées à la sclérose en plaques avec peu d’effets indésirables sur les patients.

Les lésions médullaires

Elles sont causées par des dommages sur plusieurs parties de la moelle épinière ou des nerfs situés à la fin du canal rachidien (cauda equina). Selon la clinique Mayo, cela provoque généralement des modifications permanentes de la force, des sensations et d’autres fonctions corporelles sous le site de la blessure. Chaque année, environ 12 500 nouveaux traumatismes de la moelle épinière se produisent, ce qui signifie que 40 personnes sur un million souffrent d’une telle blessure. Des recherches ont montré que le cannabis peut aider les patients à faire face à la douleur et aux spasmes musculaires qui accompagnent souvent la blessure. Des chercheurs de l’Oxford Center for Enablement ont découvert que «les extraits médicinaux de cannabis peuvent atténuer les symptômes neurogènes qui ne répondent pas aux traitements classiques».

Le VIH / SIDA

Depuis le début de l’épidémie, plus de 70 millions de personnes ont été infectées par le virus du VIH et environ 35 millions de personnes sont décédées du VIH. Les médicaments modernes ont permis aux gens de vivre plus longtemps et en meilleure santé, mais d’autres se plaignent d’effets secondaires indésirables liés au traitement. Diverses études montrent cependant que le cannabis médical peut traiter les symptômes de la maladie, notamment la perte de poids, les nausées, l’anorexie, etc. Une étude récente citait un homme séropositif qui affirmait que la marijuana calmait son estomac après avoir pris des médicaments, stimulait son appétit, atténuait sa douleur et élevait son humeur.

L’ Épilepsie

L’épilepsie est un trouble du système nerveux central dans lequel l’activité cérébrale devient anormale, provoquant des crises convulsives ou des périodes de comportement inhabituel, des sensations et parfois une perte de conscience, selon la clinique Mayo. L’épilepsie touche environ 50 millions de personnes dans le monde, ce qui en fait l’une des maladies neurologiques les plus répandues dans le monde. Les scientifiques ont découvert ces dernières années que les drogues à base de cannabis, ou CBD, qui ne produisent pas le sentiment «élevé» associé à la marijuana, peuvent être efficaces pour réduire la fréquence et la gravité des crises.

Le cancer

Le cancer, la croissance anormale des cellules, font partie des principales causes de décès dans le monde. On estime qu’ils ont provoqué 9,6 millions de décès en 2018. Le cannabis, pour le moment, ne guérit pas le cancer, mais les experts en matière de santé affirment qu’il peut considérablement réduire la gravité des symptômes associée à la condition. Selon les recherches, deux des composants actifs clés présents dans le cannabis, le THC et le CBD, peuvent stimuler l’appétit, ce qui peut améliorer la perte de poids, l’anorexie et la cachexie rencontrés par de nombreux patients. Le cannabis peut également aider à combattre les nausées associées aux traitements de chimiothérapie.


Commentaires