Reporté pour des raisons sécuritaires, la CENI fixe finalement une date !

Il n’y a pas eu d'élection du gouverneur de la province du Sankuru ce mercredi 10 juillet. La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a évoqué les raisons sécuritaires. Des violences avaient déjà opposé les militants des candidats Joseph Stéphane Mukumadi et de Lambert Mende, l’ancien porte-parole du gouvernement.


Le président de la Céni a évoqué les raisons sécuritaires pour expliquer ce nouveau report. Comme dans d'autres provinces, le scrutin pour le Sankuru devait avoir lieu le 10 avril, mais il avait été reporté au 20 du même mois, avant d'être à nouveau reprogrammé. Finalement, sur proposition de Félix Tshisekedi, il avait été renvoyé à une date ultérieure.

« Pour des raisons d’ordre technico-logistique et pour préserver la sécurité et la pax au niveau de la province du Sankuru, l’élection du gouverneur et du vice-gouverneur de cette province est reportée à la date du samedi 20 juillet », a dit Corneille Nangaa Yobeluo.

Basile Olongo, ministre intérimaire en charge de l'Intérieur et de la Sécurité, soutenait que la situation sécuritaire et la tension étaient extrêmement graves et ne permettaient pas la tenue de cette élection. Une personne avait été tuée, plusieurs autres blessées par balles, et des maisons incendiées dans la région.

Commentaires