Présidence du sénat : déchirure entre l'ancien chef de l'état Joseph Kabila et Modeste Bahati Lukwebo !

Modeste Bahati Lukwebo a été suspendu le 9 juillet pour une durée indéterminée du Front commun pour le Congo (FCC), pour avoir maintenu sa candidature à la présidence du Sénat face à Alexis Thambwe Mwamba, le candidat choisi par Joseph Kabila.


Il a refusé de se plier au choix de Joseph Kabila, il en paye aujourd’hui le prix. Modeste Bahati Lukwebo a été suspendu mardi 9 juillet du Front commun pour le Congo (FCC) pour une durée indéterminée. En cause : sa fronde face à la candidature d’Alexis Thambwe Mwamba, choisi par Joseph Kabila pour se présenter à la présidence du Sénat.

Le choix de l’ancien chef d’État est venu court-circuiter les ambitions de Modeste Bahati Lukwebo, qui visait précisément ce poste. Dans la décision annoncée mardi, à l’issue d’une réunion présidée par Néhemie Mwilanya Wilondja, coordonnateur du FCC, il est ainsi reproché au frondeur sa candidature à la présidence du Sénat.
Ses « actes portent atteinte aux intérêts politiques du FCC », note la coalition dirigée par Joseph Kabila, qui ajoute que Bahati Lukwebo « s’inscrit dans une position d’auto-exclusion au regard de son comportement récidiviste ». De ce fait, le FCC a demandé au regroupement Alliance des forces démocratiques pour le Congo et alliés (AFDC-A), dirigé par Bahati Lukwebo, de se choisir un autre responsable pour représenter le regroupement aux instances de la coalition.

Modeste Bahati dénonce un règlement de compte politique : « Il y a des problèmes de haine, de jalousie, de règlement de compte dans la famille politique. Les gens ont peur de la vérité, les gens ne veulent pas qu’on leur dise les choses en face et donc c’est juste un règlement de compte, ce n’est rien d’autre, c’est de l’injustice que nous nous condamnons. C’est une dictature qui ne dit pas son nom. Je peux considérer que tout cela est simplement entretenu pour chercher à nous affaiblir, mais bon nous avons la conviction et je crois que ce qui est important, c’est que la grande majorité du parti et du mouvement suit notre ligne de conduite. »

Commentaires