Les députés invalidés en sit-in, ce mardi à la Cour constitutionnelle !

Les députés validés puis invalidés via les derniers arrêts de la Cour Constitutionnelle relatifs aux erreurs matérielles décelées lors des contentieux des élections législatives nationales ne s'avouent pas vaincus. Ce mardi 9 juillet 2019, ils se sont rendus à la Haute-Cour pour « déposer une requête en interprétation desdits arrêts ».


"Nous sommes venus déposer une requête en interprétation de l’article 168 sur l’opposabilité des arrêts ", a fait savoir Louis d'or Balekelay (l’un de ces députés invalidés).

C'est le mercredi 3 juillet, tard dans la nuit, que la Cour constitutionnelle, siégeant en matière des erreurs matérielles, avait rendu les arrêts dans lesquels ces députés ont été invalidés.
Ces arrêts définitifs ont également fait des victimes auprès d'autres membres du Front commun pour le Congo (FCC). Par exemple, le regroupement AABC, amputé de certains de ses membres au profit d’autres cadres de la famille politique de Joseph Kabila, en appel à l’arbitrage en interne de l’ancien chef de l’Etat et donne mandat à ses conseils pour saisir la Cour africaine des droits de l’homme.

Commentaires