Les vertus insoupçonnées des céréales complètes

Manger des céréales complètes diminue, le risques d’affections cardiaques, l’exposition à certains cancers gastro-intestinaux, le risque de développement de certains diabètes et participe au contrôle du poids.

Les graines de céréales (riz, avoine, orge…) sont l’un des aliments de base de l’humanité depuis des milliers d’années. Si autrefois, les céréales étaient consommées entières, les progrès dans les processus de mouture et de transformation des grains ont permis l’obtention de farines raffinées qui permettent de fabriquer des produits de texture plus souple ou à temps de cuisson réduit (riz, pâtes…). Mais le processus de raffinage élime le son et le germe qui renferment pourtant une quantité importante de nutriments.


 Si certains n'étaient pas tout à fait convaincus des bienfaits santé des céréales complètes, deux récentes études américaines viennent de balayer les derniers doutes. Selon elles, une consommation quotidienne de céréales complètes permet de vivre plus longtemps.

Ces dernières permettraient plus concrètement de réduire de façon notable les risques liés aux maladies cardio-vasculaires, respiratoires et infectieuses, puis les risques liés aux cancers et diabètes. Pour en arriver à ces conclusions publiées mardi 14 juin dans le sérieux British medical journal (BMJ), les scientifiques ont passé en revue les données et résultats de 45 études. Selon eux, la consommation de 90 grammes de grains entiers chaque jour réduit le risque de mortalité, toutes causes confondues, de 17 %. Les seconds travaux, basés eux sur 14 études et près de 790.000 participants, ont confirmé le chiffre. Selon leurs conclusions publiées sur l'édition en ligne de la revue Circulation au mois de mai, un consommateur quotidien de céréales complètes diminue le risque de mort, toutes causes confondues, de 16 %.

Ces résultats viennent confirmer de précédentes recherches, qui avaient déjà prouvé que les céréales complètes réduisaient les risques de développement de maladies cardio-vasculaires comme le diabète.

Si les céréales complètes, comme l'avoine, le riz, le seigle, l'orge et le sarrasin par exemple, doivent avoir la priorité dans notre assiette, c'est tout simplement parce qu'elles sont nettement plus intéressantes pour l'organisme que les céréales raffinées.

Elles sont dépossédées de deux parties de la graine extrêmement nutritives : le son et le germe, justement conservés dans le cas des complètes. Ces dernières sont en effet constituées de trois parties. D'abord le son, riche en fibres qui favorisent notamment la satiété et le transit et riche en anti-oxydants qui contrent les radicaux libres présents dans le corps et responsables du vieillissement de nos cellules. Il contient également des vitamines B et bon nombre de minéraux tels que le zinc, le fer, le cuivre et le magnésium, rempart face à la fatigue et le stress. Ensuite, le germe à l'intérieur du grain. Il renferme des vitamines E, qui protègent le système nerveux et B, des anti-oxydants et des nutriments indispensables au corps pour conserver les apports nutritionnels des autres aliments ingérés. Pour finir, l'endosperme, qui contient des glucides complexes, qui ne provoquent pas de pic de glycémie, responsable des dangereuses fringales qui nous font manger davantage. Sans oublier, les protéines, minéraux et vitamines en petite quantité.

Si les céréales complètes constituent une protection face aux maladies cardio-vasculaires, elles ne les guérissent aucunement. Une activité physique régulière et d'autres habitudes alimentaires permettent d'optimiser son capital santé.


Commentaires