Le chef de l'état, Félix Tshisekedi nomme des mandataires de la société nationale des chemins de fer !

Le président de la République Félix Tshisekedi a pris une ordonnance, lue lundi sur la chaîne publique, portant nomination de nouveaux mandataires de la société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC). 


Le député national Fabien Mutomb remplace le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba à la direction générale de la SNCC. 

Le comité d’administration sera piloté par Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Le conseil d’administration comprend 7 membres que voici :

1. Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président du conseil d’administration 

2. Fabien Mutomb, Directeur général

3. Jacques Kamuanga, directeur général adjoint 

4. Pandeadministreur

5. Coco Mulongoadmnistrateur,

6. Nkulu Kilombo, administrateur,

7. Hervé MojadmnistrateurCependant, le président de RDC Félix Tshisekedi a procédé lundi à la nomination de deux fils à la tête de deux entreprises publiques. Mais, une promotion mal digérée par des observateurs qui accusent les promus d‘être corrompus.
Il s’agit de Gabriel Kyungu porté à la présidence du conseil d’administration de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC). Albert Yuma présidera le conseil d’administration de la générale des carrières et des mines (GECAMINEs).

Mais, en prononçant ces deux noms Kasongo Mwema Yamba Yambaporte-parole de la présidence de RDC n’avait jamais imaginé que des Congolais réagiraient négativement à ces nominations. Et les premiers sur la toile ont été les membres de la Lutte pour le changement.

« Albert Yuma reconduit au CA de la GECAMINES en dépit de son implication dans de nombreux scandales financiers et de ses liens avec les Kabila. Gabriel Kyungu parachuté au CA d’une SNCC moribonde. Voilà la lutte contre la corruption et la méritocratie prônées par Félix Tshisekedi », a écrit le mouvement citoyen sur Twitter. « Il est impuissant, ce Félix. Il est peureux », a réagi un autre internaute sur Twitter.

Commentaires