Enquête sur Kabila : vers une création du tribunal pénal spécial !

Un tribunal pénal spécial pourrait être créé pour enquêter sur Kabila, selon Herman Cohen. 


Herman Cohen, l’ancien conseiller Afrique au département d’État américain, ne digère pas toujours la mainmise de l’ancien président de la République, Joseph Kabila, dans les affaires politiques en République démocratique du Congo. Dans son compte Twitter, il a déclaré ce lundi 13 mai qu’un tribunal pénal spécial sera créé pour enquêter sur les violations de droits de l’homme commises par la famille de Kabila, si celui-ci continuait à se mêler dans la gestion de la RDC.

« Si l’ancien président de la RDCKabila, continue à s’immiscer dans le gouvernement et la politique, le Conseil de sécurité des Nations unies autorisera la création d’un tribunal pénal spécial pour la période allant de 1996 à 2019 », a-t-il écrit dans son compte Twitter.

Et de poursuivre, « ce tribunal enquêtera sur les nombreuses violations graves des droits de l’homme commises par les régimes de la famille au cours de ces années, à commencer par le massacre de Tingi Tingi en 1996 ».

En effet, l’ancien diplomate américain, Herman Cohen, s’est illustré ce dernier temps sur ses opinions anti-Kabila.

Pour rappel, il estimait il y a quelques jours que Martin Fayulu devrait s’unir à Félix Tshisekedi pour mettre hors d’état de nuire Joseph Kabila, qu’il considère comme un danger pour la RDC. Hypothèse qui semble difficile quand on sait que la plateforme politique (FCC) que dirige Joseph Kabila est majoritaire dans les deux chambres du parlement, dans les assemblées provinciales, les gouvernorats et va sûrement occuper le poste du Premier ministre.

Commentaires