Quelques raisons pour lesquelles vous ne devez pas nettoyer vos oreilles avec un coton-tige

Pour préserver l’intégrité du tympan, le nettoyage du conduit auditif obéit à certaines règles. Quelques gestes à faire avec précaution pour bien nettoyer ses oreilles ! Nous utilisons parfois des coton-tiges pour nettoyer nos oreilles. 

Le coton-tige ne doit être utilisé que de manière très ponctuelle et avec une grande prudence. En plus, d'être dangereux pour l’environnement, ils ne sont pas non plus les meilleurs amis de nos conduits auditifs.

Il faut uniquement nettoyer le cérumen visible.

- Le cérumen protège la peau du conduit auditif contre l’assèchement.

- Il est acide et dresse une barrière contre les bactéries et les champignons.

- Comme il est gras, il protège contre l'excès d’humidité.

- Il capture la poussière, la saleté, les micro-organismes et d'autres particules avant leur introduction dans l’oreille interne, où ils pourraient causer des dommages.

- En général, le cérumen excédentaire est éliminé naturellement.


Quels risques ?


Les risques possibles de l'utilisation du coton-tige sont les suivants :

- dommages à la peau et infections

- blessure du tympan

- risque accru d’un bouchon d’oreille (la cire est poussée dans le fond de l’oreille au lieu d’être supprimée)

- production réduite de cérumen

Plus dangereux encore : un crayon, un stylo-bille, une épingle à cheveux, une allumette, un trombone, un cure-dents, etc. Évitez aussi le nettoyage de vos oreilles avec un doigt ou un ongle.


Une alternative au coton-tige

Le spray auditif

Moins écolo mais plus prudent, le spay auditif est très efficace en cas de bouchon de cérumen ou de désagréments au fond de l’oreille. Chez les enfants comme chez les adultes, il garantit une oreille nettoyée en profondeur mais tout en sécurité. Attention toutefois à ne pas l’utiliser trop souvent. La notice vous préviendra que, même à base de produits naturels, le spay auditif ne s’utilise qu’à titre exceptionnel.

Commentaires