Top 3 de sports qui peuvent réduire le risque de maladies cardiovasculaires

Le sport peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires. A l'inverse, certaines maladies du coeur interdisent-elles la pratique du sport ? Découvrez les liens entre l'activité physique et la santé cardiovasculaire.



La natation : pour prolonger l'effort en douceur

Ce sport fait profondément travailler le cœur, tout en évitant les traumatismes articulaires puisque les contacts avec le sol sont inexistants. L'idéal est de nager dans un bassin de 50 mètres plutôt que de 25 mètres. Il est en effet très important de ne pas trop interrompre l'effort.

La position allongée facilite le retour du sang vers le cœur. L'eau permet à l'organisme de se refroidir naturellement et évite la transpiration excessive. Ce qui nous fait supporter l'effort plus longtemps. Tous les muscles se développent de façon harmonieuse et l'eau facilite l'étirement des tendons, des ligaments, des articulations et des muscles.

Courir pour prendre soin de son corps et de son cœur

Sport assez doux et facile d'accès, la course à pied permet de reprendre petit à petit une pratique sportive délaissée depuis quelques années. C'est même le sport qui protège le plus le cœur d'un accident, car il développe sans trop d'efforts ses capacités de résistance et de récupération. Comptez entre 20 et 45 minutes d'effort par session (au-delà, vous n'en tirerez aucun bénéfice pour le cœur).

Faire du cyclisme pour un cœur en parfaite santé

La pratique régulière du vélo peut réduire considérablement votre risque de maladie coronarienne. Le cyclisme stimule les grands groupes musculaires des jambes pour élever le rythme cardiaque, ce qui contribue à améliorer non seulement votre santé cardiovasculaire, mais aussi à brûler des calories. Il a même été démontré comme améliorant la santé mentale.

Astuce : peu importe l’exercice que vous choisissez, 30 minutes, cinq jours par semaine est idéal pour commencer, explique le Dr Oh, qui recommande de progresser jusqu’à une heure, cinq jours par semaine.

Commentaires