Le président de la République décide de procéder à la permutation des officiers !

Le chef de l’Etat de la RDC a tenu samedi 13 avril la réunion du Conseil supérieur de la défense à Lubumbashi. Parmi les points évoqués au cours de cette rencontre, Félix Tshisekedi a décidé de procéder à la permutation des officiers. Ceci rentre dans le cadre de la réforme de l’administration de l’armée et de la police.


Le Conseil supérieur de la défense, réuni samedi Lubumbashi, sous la direction du Commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC)et de la Police nationale congolaise, (PNC), Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a , au sujet de l’administration des hommes œuvrant sous le drapeau, décidé de procéder dans les prochains jours à la permutation des officiers et à la relève des troupes au sein de l’armée et de la police, après avoir entendu les rapports du chef d’État-major général des FARDC et du Commissaire général de la police nationale congolaise, poursuit le communiqué qui souligne que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a aussi décidé de l’amélioration du social pour le bien-être du militaire et du policier congolais sans oublier la régularisation de leurs grades.

En ce qui concerne, la démobilisation, le désarmement et la réinsertion (DDR), le président de la République, a félicité tous les compatriotes qui ont jugé bon de déposer les armes et de se mettre à la disposition de la République. Il a encouragé ceux qui hésitent encore à leur emboîter le pas, avant d’instruire le gouvernement à tout mettre en œuvre pour le démarrage rapide des opérations pré-DDR et de DDR en vue de leur réinsertion sociale, rapporte le communiqué.Par ailleurs, le Conseil supérieur de la défense a rassuré du retour effectif et progressif des déplacés de Yumbi au fur et à mesure que le Génie militaire s’applique à la reconstruction des infrastructures démolies, signale enfin le communiqué notant que le président de la République a également instruit le Gouvernement à multiplier les efforts pour la réconciliation des communautés et la restauration de l’autorité de l’Etat en vue d’une paix durable dans cette entité de la province de Mai Ndombe.

Commentaires