(PHOTOS) A la rencontre de Greta Thunberg, prix Nobel de la paix à seulement 16 ans

A seulement 16 ans, Greta Thunberg, fondatrice du mouvement Youth Strike for Climate, a été nommée pour le prix Nobel de la paix.

Thunberg a commencé une manifestation en solo en Suède en août, mais a depuis inspiré les élèves et étudiants du monde entier. Des grèves sont attendues vendredi dans 1 659 villes de 105 pays, impliquant des centaines de milliers de jeunes.

« Nous avons proposé Greta Thunberg parce que si nous ne faisons rien pour stopper le changement climatique, ce sera la cause de guerres, de conflits et de réfugiés », a déclaré le député socialiste norvégien Freddy André Øvstegård. « Greta Thunberg a lancé un mouvement de masse que je considère comme une contribution majeure à la paix. »

« Je suis très honorée et très reconnaissante pour cette nomination, a déclaré la Greta sur Twitter. Demain, nous ferons la grève scolaire pour notre avenir. Et nous continuerons à le faire aussi longtemps qu’il le faudra. » La jeune Suédoise a déjà mis les dirigeants au défi en personne lors du sommet de l’ONU sur le climat à la fin de l’année 2018 et à Davos en janvier. « Le changement arrive, qu’ils le veuillent ou non », a-t-elle déclaré. 

Un syndrome d'Asperger a été diagnostiqué à Greta à l'âge de onze ans. Le syndrome d'Asperger est une forme d'autisme.


En 2014, le prix de la paix a été décerné à Malala Yousafzai, 17 ans, « pour la lutte… pour le droit de tous les enfants à l’éducation ». Elle a survécu à une tentative d’assassinat des talibans en 2012.

Alors que certains politiciens se sont opposés aux grèves scolaires, beaucoup les ont soutenus, dont l’Allemande Angela Merkel et l’Irlandais Leo Varadkar. Les maires de Paris, Milan, Sydney, Austin, Philadelphie, Portland, Oslo, Barcelone et Montréal ont ajouté leur soutien jeudi.

« C’est vraiment inspirant de voir des jeunes, dirigés par des jeunes femmes brillantes, faire entendre leur voix et réclamer une action urgente pour le climat. Ils ont tout à fait raison de dire que nos actions d’aujourd’hui détermineront leur avenir », a déclaré Anne Hidalgo, maire de Paris et présidente du groupe des villes C40. « Mon message aux jeunes citoyens est clair : c’est notre responsabilité en tant qu’adultes et dirigeants politiques d’apprendre de vous et de vous offrir l’avenir que vous voulez. »


Commentaires