Tuerie à Yumbi : une enquête est lancée par les autorités congolaises !

Le massacre de centaines de personnes dans des violences communautaires qui ont embrasé mi-décembre des villages de l’ouest de la RDC pourrait « constituer des crimes contre l’humanité », a estimé mardi l’ONU. Les autorités congolaises attendent les résultats d'enquêtes pour se prononcer. 



Selon la ministre Marie Ange Mushobekwa, ministre des droits humains une enquêté a été lancée. « Il est certain que ce qui s’est passé dans cette partie du pays est extrêmement grave. Le président de la République a diligenté une mission d’enquêtes à Yumbi, afin de mener des enquêtes indépendantes et impartiales, afin de déterminer les responsabilités. D’autre part, c’est une mission de l’auditorat militaire », a indiqué Marie Ange Mushobekwa.

C’est à l’issue de ces enquêtes, selon elle, que les conclusions des autorités congolaises sur le drame de Yumbi seront publiées. « Laissez-nous mener les enquêtes jusqu’au bout. Nous allons établir les responsabilités et les coupables répondront de leurs actes quelles que soient les fonctions qu’ils occupent » a souligné Marie Ange Mushobekwa.

Pour rappel, une mission des Nations unies a enquêté du 17 au 26 janvier 2019 dans la région de Yumbi, où des tueries de civils ont eu lieu les dimanche 16 et lundi 17 décembre 2018. Ces violences ont opposé deux communautés, les Batende et les Banunu. Des membres de la communauté Batende ont massacré des personnes appartenant à celle des Banunu en représailles après l’enterrement d’un chef coutumier Banunu dans un terrain contesté par les Batende.


Commentaires