Les travailleurs des magasins des expatriés ont repris le travail !

Les travailleurs des magasins tenus par les indo-pakistanais, libanais, chinois et autres expatriés ont repris le travail ce jeudi 14 mars après trois jours de grève. Les magasins de ces expatriés sont de nouveau ouverts au grand marché de Kinshasa.



Pour rappel, une forte agitation a été observée ce lundi dans la matinée, aux alentours de l’avenue du commerce, à Kinshasa, où des travailleurs œuvrant dans les échoppes tenues par les expatriés indiens, chinois et libanais ont pris d’assaut l’Hôtel de ville. Ils étaient des centaines à manifester devant le siège de l’exécutif provincial munis des rameaux, scandant des slogans hostiles à l'endroit de leurs employeurs expatriés qu’ils considèrent comme la source de leurs malheurs. Les principales revendications touchent, pour l’essentiel, à l'amélioration de leurs conditions de travail et à l'augmentation de leur salaire.

Les travailleurs auraient trouvé un compromis. « Effectivement, nous nous sommes mis d’accord. Ils ont pris l’engagement d’augmenter nos salaires. Ils pensaient qu’ils allaient continuer à nous exploiter et qu’on n’allait pas obtenir gain de cause », a déclaré Christian, vendeur dans un établissement de quincaillerie d'un sujet indien. « Il est clair s’ils ne respectent pas leurs engagements, nous allons reprendre la grève. Ils ont promis d’augmenter nos salaires à la fin de ce mois de mars. Si cela n'est pas respecté, nous allons poser des actes qu’ils vont regretter », a averti Monsieur Jean-Claude, vendeur dans une maison spécialisée dans la vente des appareils électroniques.

Commentaires