Crise anglophone : Le poignant message de ce prêtre adressé à Paul Biya émeut le monde !

 

Suite au massacre de militaires survenu le 16 septembre dernier dans le cadres des conflits séparatistes dans le NOSO, personnalités connues et anonymes ont publié de nombreux messages de paix. Dans la même lancée, ce prêtre interpelle le Chef de l’Etat camerounais, le priant de mettre fin au bain de sang.

Un cri de cœur qui n’a pas manqué de toucher les cœurs, et ce, même au-delà de nos frontières.
Officiant lors de l’enterrement de l’un des militaires sauvagement tué par les hommes du Général No Pity, chef de guerre ambazonien, ce prélat a tenu un discours qui l’a fait sortir de l’anonymat.

«Je voudrais vous prier Monsieur le représentant des Forces armées ici, de bien vouloir transmettre ce message des familles éplorées, des familles pauvres, des familles qui perdent leurs enfants de cette manière, nous vous prions de transmettre ce message au Chef de l’Etat qui est le chef des armées, à Monsieur le ministre et à toutes les personnes de nous aider à ne plus pleurer nos enfants. Que ce sang qui se verse, nous vous prions, l’Etat camerounais a toutes les possibilités d’arrêter cette guerre meurtrière. Je prie, je prie vraiment au nom de l’église, au nom de cette famille et à d’autres soldats qui sont tombés…j’ai les photos, ils sont couchés, jeunes que le Chef de l’Etat nous aide à ne plus pleurer nos enfants, transmettez ce message, transmettez ce message. Ne l’arrêtez pas. Dîtes aux instances supérieures…Sinon on continuera à pleurer nos enfants. Nous ne voulons plus de cette guerre au Noso. Non et non, voilà le cri des familles. Parce que les enfants qui meurent ce sont les enfants des pauvres, je dois le dire, ce sont les enfants des pauvres qui meurent. Un enfant d’un général n’est jamais mort. Un enfant d’un colonel n’est jamais mort  » a déclaré le prêtre.