Kumba : 3 élèves sautent d’un immeuble pour ne pas recevoir le vaccin anti-Covid ! Les parents retirent leurs enfants de l’école !

A peine annoncé au Cameroun, le vaccin anti-Coronavirus crée déjà des remous au sein de la population. Des rumeurs selon lesquelles des élèves auraient déjà été vaccinés ont créé la psychose à Kumba, et les parents sont venus retirer de force leurs enfants de l’école.
Les autorités déplorent profondément cette campagne de désinformation qui entrave au bon déroulement de la campagne vaccination qui vient d’être lancée.

Une psychose générale s’est emparée des populations de Kumba depuis qu’une rumeur selon laquelle les enfants auraient été vaccinés à l’école s’est répandue comme une trainée de poudre. 

Alertée, les autorités ont tenté de rassurer les habitants de la localité.
Par ailleurs, elles demandant l’arrêt de la propagation de la désinformation et déclarant que l’État avait lancé une campagne de vaccination contre le Covid-19.

« En conséquence, trois étudiants qui ont sauté d’un immeuble à étages sont gravement blessés et reçoivent actuellement des soins à l’hôpital du district de Kumba, conformément aux instructions du représentant de l’État », a déclaré Ntou’ou Ndong.

L’administrateur civil a alors condamné avec véhémence les auteurs des rumeurs et a appelé les parents à rester calmes et à continuer d’envoyer leurs enfants à l’école.

‘’ Suite à la consultation du médecin du district (DMO) de Kumba, aucun vaccin contre le Covid-19 n’a été autorisé par l’État du Cameroun à être administré aux élèves ‘’, a déclaré le chef de division Ntou’ou Ndong.

‘’ L’officier de division supérieur de Meme compte sur le sens des responsabilités de tous les parents, les rassurant sur le fait que les responsables des fake news seront sévèrement sanctionnés selon les règles et règlements en vigueur ‘’, lit-on dans une annonce radio signée par Ntou’ou Ndong .

Suite à l’incident, le ministre de la Santé publique, le Dr Manaouda Malachie, a déclaré que les vaccins n’avaient jamais été imposés aux citoyens. Il a déclaré que lorsque les vaccins Covid-19 seront disponibles, les citoyens choisiront d’être vaccinés ou non.

Rappelons que le Cameroun recevra sa première dose de vaccin dans les prochains jours, dans le cadre de l’opération lancée par l’OMS et l’Union Africaine et dont bénéficieront 55 pays à travers le continent.