Arrestation de Samba Tall à Podor : Baaba Maal demande la libération de l’enseignant emprisonné à cause de ses opinions !

Enseignant reconnu dans la ville de Podor, Samba Tall a été interpelé ce mercredi 20 janvier 2021, après avoir publié un texte incendiaire sur la gestion du Covid-19 au Sénégal.
Pour les habitants de la ville de Podor, et certaines personnalités telles que Baaba Maal, il s’agit là d’une arrestation arbitraire et d’un abus de pouvoir de la part des autorités.

Les mouvements de protestations se multiplient dans la ville de Podor et dans toute la communauté sénégalaise, suite à l’arrestation de Samba Tall.

Après sa première nuit passée à la gendarmerie, les élèves du lycée El hadji Baaba Ndiongue ont organisé une marche pour exiger sa libération. Selon les membres du Conseil de la jeunesse, « une délégation a rendu visite au Préfet qui leur a signifié que c'est le procureur qui s'est autosaisi du dossier et a donné l'ordre d'arrêter le Président du CCJ ».

Parmi les réactions, il y a celle de l'artiste Baaba Maal qui a fait une sortie à Naan K média en qualité de Président d'honneur du CCJ de Podor. L'artiste appelle les jeunes au calme et demande la libération de Samba Tall qui s'est toujours investi pour le mieux-être des populations. Une affaire qui suscite beaucoup de bruits dans la ville de Podor où les jeunes s'organisent pour apporter une riposte par rapport à cette arrestation jugée arbitraire. 

Pour les faits, c’est une publication qui a valu à l’enseignement d’être écroué.

Samba Tall, président du Conseil communal de la jeunesse (CCJ) a été mis aux arrêts par la gendarmerie de Podor, ce mercredi en début d'après-midi. Selon des sources de Seneweb, cette arrestation fait suite à un post publié par le président du CCJ, par ailleurs professeur au lycée El Hadji Baba Ndiongue.

Voici un extrait de la publication en question :

« Coronavirus, pauvreté et corruption. Nous ne pouvons cumuler tous ces maux chez nous. On peut même considérer les deux premiers comme étant "naturels" mais la CORRUPTION. Là je dis NON. Et je sais que beaucoup me diront NON aussi », a-t-il écrit sur sa page facebook. Avant d’ajouter : « Envoyés à Podor pour servir la population podoroise, certains chefs de services sont à Podor pour s’enrichir sur le dos de la population ».