Après les propos de Tiken Jah contre le président Bédié : ce que François Kency lui a répondu.

Âgé de 86 ans, l’ancien dirigeant ivoirien est depuis quelques jours la cible de plusieurs attaques, en raison de son âge. Après plusieurs cadres du parti qui ont décidé de faire bloc derrière sa candidature, François Kency répond aux détracteurs de Bédié qui remettent en cause sa candidature en raison de son âge. Pour l’artiste ivoirien, la Côte d’Ivoire a tout simplement besoin d’un dirigeant qui pourra rassembler les ivoiriens.

" Moi je pense que les choses vont bien se passer si les présidents Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo décident d’aller à la retraite. Et de nous organiser des élections libres et transparentes tout en leur permettant d’avoir des poulains qu’ils peuvent pousser dans l’ombre ou ouvertement…Depuis plusieurs décennies, à la veille de chaque élection, nous vivons et revivons les mêmes problèmes, alors que nous devons tirer les leçons des années 1999, 2002 et 2010. C’est à nous aujourd’hui de conseiller les autres peuples, nous devons tout faire pour aller vers la paix, la réconciliation et l’unité nationale. Je voudrais enfin, respectueusement dire au président Alassane Ouattara, au président Henri Konan Bédié, au président Laurent Gbagbo de renoncer à se présenter aux prochaines élections présidentielles et d’être des exemples pour l’Afrique, de rentrer dans l’histoire par la grande porte. Car, la paix, la stabilité de notre pays dépend de vous.", avait soutenu le chanteur reggae l’année dernière.

Suite à l’annonce de la candidature de Bédié à la convention du PDCI, Tiken Jah est de nouveau monté au créneau pour dénoncer la démarche de l’ancien dirigeant ivoirien.
Face à ses propos, Kency a tenu à lui répondre.
" Il y a des priorités en toutes choses, et il y a urgence pour la réconciliation dans notre pays. Tu te focalises sur la vieillesse, ou sur les représentants des partis politiques qui étaient présents aux élections de 2010? Et si c’est par rapport à la crise de 2010-2011 et ses milliers de morts, ce que nous déplorons tous, cherchons plutôt qui pourra apaiser, penser les blessures, et ressouder le tissu social. As tu une idée quand tu parles de candidats nouvelle génération? Parceque pour aller dans ton sens, aucun de la nouvelle génération dont tu parles ne doit être issu du PDCI, FPI, RDR LIDER, UDPCI, RHDP, UNG, GPS COJEP, UDPCI, peut-être même, pas de la société civil, puisque nous somme tous comptables quelque part de ce qui c’est passé dans notre pays d’une certaine manière. Avons- nous tous fait ce qu’il fallait pour éviter cela ? C’est cette question qui devra nous guider vers un travail de pardon en chacun de nous. Est-ce que tu veux dire que tous les hommes et femmes qui d’une manière ou d’une autre ont collaborés avec ces groupes ou partis politiques ne devraient plus se présenter aux élections en Côte d’Ivoire ? Donc on fait comment? Si je te suis: Amadou Gon, Thiam, Hamed Bakayo, Yasmina Ouegnin, Soro, Mamadou Coulibaly, pour ne citer que ceux là ( la liste de potentiels candidats « nouvelle génération » étant longue), devraient êtres tous OUT?? Tu vois l’étendue de ta liste ?", s’interroge François Kency.