Taux de participation : René Sadi accuse les ‘’ médias internationaux de mauvaise foi’’ d'avoir relayé de fausses informations !

Suite aux élections qui ont eu lieu au Cameroun le 9 février dernier, les reporters des chaines internationales ont relayé l’information selon laquelle la majorité des électeurs se sont abstenu de participer au double scrutin.
Par ailleurs, selon ces mêmes sources, de nombreuses irrégularités auraient été relevées dans les bureaux de vote, et des insurrections violentes en zone anglophone.
Face à ses allégations, le porte-parole du gouvernement a tenu à recadrer la presse internationale et a battu en brèche la véracité de ces informations.

Le Ministre de la communication a profité de sa prise de parole lors du Forum de la jeunesse organisée le 11 février 2020 à Yaoundé, pour faire part de son offuscation suite aux informations transmises par ‘’ presse qui veut discréditer le processus électoral camerounais en manipulant l’opinion publique ‘’.

Pour cause, certains médias internationaux et quelques ONG notamment, Transparency international Cameroun et même la conférence épiscopale nationale du Cameroun ont relevé aussi dans leur rapport respectif, le faible taux de participation et des incidents qui ont émaillé les élections du 09 février dernier.

Pour René Emmanuel Sadi, il s’agit d’une manœuvre fourbe dans l’optique de jeter l’opprobre sur le gouvernement de Paul Biya.

Voici un extrait de sa déclaration :

 ‘’ La participation massive des électeurs et la bonne organisation de ces élections avec le déploiement des partis politiques, sont un gage, s’il en fallait encore un, pour illustrer la maturité de la démocratie camerounaise. C’est au demeurant, le lieu de rappeler à certains médias internationaux qui, avant même l’issue du scrutin, ont délibérément choisi de discréditer le déroulement de ces élections.

C’est le lieu de leur rappeler qu’au-delà de la mauvaise foi manifeste, au-delà des tentatives d’instrumentalisation, et de manipulation de l’opinion dont ils font preuve, rien ne pourra occulter la réalité des faits, et la sincérité des opérations de vote qui, nous l’affirmons haut et fort, se sont déroulées dans l’ordre et la transparence sous les yeux de plus d’une centaine d’observateurs nationaux et internationaux ‘’.