Taux de participation controversé aux élections : La mission de l’Union Africaine tranche officiellement sur la question !

Les élections municipales et législatives qui ont eu lieu le 9 février dernier, continuent de susciter des gorges chaudes au Cameroun.
En effet, selon les médias internationaux et les militants de l’opposition qui avaient prône le boycott, ce double scrutin a enregistré un taux de participation historiquement faible.
Face à ces supputations qui ont donné lieu à de vives polémiques entre les membres du gouvernement et les partisans de Maurice Kamto, l’Union Africaine a transmis les chiffres exacts relevés par leurs envoyés spéciaux.

Ce sont nos confrères de 237 actu qui font part de cette information, tirée d’une source diplomatique.
La mission de l’UA, accréditée pour l’observation du double scrutin, a présenté à ce jour à Yaoundé son rapport.

Dans ledit document rendu public, il est avancé que ‘’ la Moyenne à la clôture des bureaux est de 28% à Yaoundé et près de 20% à Douala. Dans l'ensemble du territoire national on sera autour de 30% maximum de participation pour près de 70% d'abstention ‘’.
La mission précise également avoir relevé ‘’ une faible affluence, et aucun engouement particulier n’a été noté dans les différentes localités couvertes ‘’.

Ces statistiques indiquent donc que ces élections ont été boycottées par une grande majorité du corps électoral camerounais.

Dans son discours adressé à la Jeunesse, prononcé le 10 février 2020, le pourfendeur du régime qui avait lancé le mot d’ordre de l’abstention, Pr Maurice Kamto, faisait part du même constat.
‘’Ce taux de boycott, est la preuve que les Camerounais pensent à autre chose, rêvent d’autre chose de mieux, notamment pour ce qui est du système électoral, Ils rêvent de l'amélioration de leur condition de vie, du retour de la sécurité. Nous ne regrettons pas d’avoir appelé au boycott. Nous sommes plutôt satisfaits ‘’.