Discours du Chef de l’Etat : Paul Biya se prononce (enfin) sur le meurtre de l’enseignant à Nkolbisson !

Ce lundi 10 février 2020, le Président de la République du Cameroun a tenu son traditionnel discours adressé à la Jeunesse.
A cette occasion, le locataire d’Etoudi a brisé le silence à propos des violence subies par le corps enseignants qui ont défrayé la chroniques ces dernières semaines.
Le Chef de l’Etat s’est ainsi surtout appesanti sur le cas du professeur de mathématiques assassiné par son élève à Yaoundé, et déplore profondément les dérives de la jeunesse camerounaise notée au cours de ces dernières années.

Parmi les différents thèmes évoqués par le Président de la République, figure la problématique de la violence dans le système éducatif au Cameroun.
Pour Paul Biya, cette résurgence de la délinquance juvénile et de la marginalisation des enseignants résulte de la perte de valeurs et du manque de repères des jeunes dans ce monde moderne.

‘’ Nous ne voulons pas de ça au Cameroun (…) Cet acte, à peine croyable, en dit long sur les dérives de nos sociétés modernes.
J’en appelle aux parents, aux hommes de religion et aux enseignants pour que, grâce à l’éducation qu’ils dispensent, de tels faits ne puissent se reproduire. Je vous demande également de réfléchir à ce qui s’est passé, d’en mesurer la gravité et de prendre l’engagement de ne jamais commettre de tels actes ‘’, 
a formulé le Chef de l’Etat.

Par ailleurs, il n’a pas manqué de réitérer ses sincères condoléances aux '' aux malheureux parents concernés ‘’.

Notons que ces propos s’inscrivent dans le cadre de l’assassinat du Professeur de mathématiques Boris Kévin Njomi Tchakounté, poignardé à mort par un lycéen âgé d’à peine 15 ans, Brice Bissé Ngosso.

 

 

Commentaires