Yvidéro : Le meurtrier de son ami Bilé Niamké Wilfried finalement mis aux arrêts. (PHOTO)

Récemment, la talentueuse comédienne ivoirienne, Yvidéro, a été frappée par un grand malheur. En effet, la jeune femme a perdu un de ses amis Bilé Niamké Wilfried alias Wilf Powodzenie. Assassiné par un de ses amis juste par jalousie, le corps a été retrouvé à son domicile à Cocody dans la soirée du mardi 14 janvier 2020. Un événement tragiques qui fait couler beaucoup d'encre et de salive sur la toile.


''Ils m’ont arraché une partie de moi ce 14 janvier en m’annonçant l’assassinat de ma version masculine, mon Pitchou, mon Étoile. Ils t’ont arraché à moi. BB, tu es où? Pourquoi ? Pourquoi tout ceci m’arrive. Qu’ai-je fait ? Quelle est cette épreuve Seigneur ?'', avait soutenu Yvidero.

Deux semaines après ce crime, la police a finalement arrêté le véritable assassin, N'Guessan Kouassi Louis Cesar âgé de 36 ans. Ce dernier serait un ami proche de la victime. 

L'information a été donnée par la police sur sa page facebook : ''Le mardi 14 janvier 2020, le corps sans vie du nommé Bilé Niamké Wilfried a été découvert dans son appartement sis à Cocody Riviera Bonoumin avec dix-sept (17) impacts de couteaux. Par la suite, le meurtrier a emporté le téléphone portable, l'ordinateur portable, le poste téléviseur, un drap et une somme d'environ 300 000 FCFA appartenant à la victime."

 "Interrogé, il a reconnu être l'auteur du crime et explique l'acte posé par des scènes de jalousie. Une perquisition faite à son domicile a permis de retrouver et de saisir le poste téléviseur, le téléphone portable et le drap de la victime emportés après le crime'', fait savoir la Police nationale.

Un drame qui a énormément choqué les internautes. ''Voilà où ta jalousie t'a emmené. Trop jaloux, on devient sorcier. Tu pouvais toutefois changer ta vie si tu t'étais mis au travail frère. Hélas! la haine et la jalousie t'ont poussé à commettre l'irréparable. Et il est mort et toi tu vas certainement finir tes jours en prison'',commenté un internaute.



Commentaires