(Vidéo) Marche de protestation des enseignants : Les manifestants victimes d’une violente répression policière qui choque l’opinion publique !

Ce jeudi 30 janvier 2020, avait lieu la levée du corps du défunt Kevin Boris Tchakounté , l’enseignant sauvagement assassiné par son élève le 14 janvier dernier, au lycée de Nkolbisson, au Centre Hospitalier Universitaire de Yaoundé.
Venus en masse rendre un dernier hommage à leur confrère décédé, les enseignants ont profité de cette occasion pour protester contre les violences et le manque de considération dont ils ont victimes au Cameroun.
Toutefois, ils ont été brutalisés par les forces de l’ordre, envoyées par les autorités publiques pour disperser la foule.

Les images de la manifestation des enseignants qui a eu lieu ce jeudi 30 janvier font le tour de la toile et des médias depuis quelques heures et ont suscité de vives polémiques et l'indignation des observateurs.

Mobilisés pour contester les pénibles conditions de travail du corps professoral, les enseignants ont constitué une longue procession partant de la morgue de l’hôpital régional de Yaoundé, en direction de l’école normale de la capitale.

Toutefois, arrivés au niveau d’Edea, ils seront interceptés par les forces de l’ordre qui ont reçu l’injonction de couper court à la manifestation.

Entre gaz lacrymogènes, jets d’eau chaude et coups, les protestataires ont subi une violente répression policière.

Voici les images de ce qui s’est passé ce jeudi 30 janvier à la marche des enseignants :

 

Commentaires