L'armée reprend le contrôle sur ce que les ADF ont considéré depuis près de 20 ans comme leur principale base arrière !

Les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) veulent en finir vite avec les groupes armés qui écument la partie Est du pays.


Madina passe aux mains des Forces armées de RDC (FARDC). La localité du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu n’est plus sous contrôle du groupe rebelle des Forces démocratiques alliées (ADF).

L’annonce a été faite par les autorités militaires de RDC. Une vidéo postée sur Twitter montre en effet le général Peter Cirimwami numéro 2 de l’armée dans la zone en train de transmettre lors d’un rassemblement, les félicitations de hautes autorités dont le chef de l‘État Félix Tshisekedi aux éléments engagés dans les combats contre les ADF.

« Je vais profiter de l’occasion pour transmettre les félicitations du président de la République, du ministre de la Défense et du chef d‘État-major, aux FARDC et spécialement à la troupe qui a pris la conquête de Madina », a déclaré l’officier.
S’inscrivant dans le cadre de l’opération Sukola 1 lancée depuis 2015 pour mettre hors d‘état de nuire, les ADF, cette reconquête a eu sa part de sacrifice. Dans un communiqué rendu public la semaine dernière, le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole de l’armée dans la région de Beni affirmait que les FARDC avaient perdu « 60 vaillants combattants » lors de combats contre les ADF.

Boutée hors de l’Ouganda où elle avait pris naissance, cette milice s’est installée il y a plus de 20 ans en RDC où elle commet de nombreuses atrocités (viols, vols, meurtres, etc.).

Commentaires