Nigeria : Des sœurs siamoises séparées avec succès par une équipe de 78 membres

Deux sœurs siamoises, qui étaient fusionnées au niveau de la poitrine et de l’abdomen, ont été séparées avec succès lors d’une opération chirurgicale par une équipe de 78 membres dans la capitale nigériane, Abuja.

Mercy et Goodness Ede sont maintenant assez bien pour rentrer chez elles six semaines après la chirurgie, selon le chirurgien pédiatre Emmanuel Ameh, qui a dirigé l’équipe qui a effectué l’opération.

Mais les médecins de l'hôpital national d'Abuja n'ont pas fait payer leur travail parce que les parents des jumeaux - Michael Edeh et Maria Onya Martins - ne pouvaient pas payer les factures médicales.

La petite famille vit du salaire de M. Martins en tant que peintre pour s'en sortir. Le couple avait amené leurs filles à l'hôpital d'Abuja, la capitale du Nigéria, en août 2018, juste après leur naissance. Mais les médecins n'ont pas pu les opérer immédiatement car elles n'allaient pas assez bien.

Elles ont été soignées à l'hôpital public pendant les 15 mois qui ont suivi leur admission avant qu'elles ne puissent être assez solides pour être conduites au bloc.

Le feu vert pour l'intervention a alors été donné lorsque leur état de santé avait été jugé stable par les médecins. L'hôpital a séparé environ 11 siamois au cours des 20 dernières années.

Cependant, pour tous ces cas, tous les siamois étaient reliés à l'abdomen. Le directeur de l'hôpital, Jaff Momoh, a déclaré que ce cas était remarquable car c'était la première fois qu'une opération impliquait la partie inférieure de la paroi thoracique, le foie et le diaphragme. M. Martins a dit qu'il était très heureux de voir ses filles en vie et en bonne santé - et la famille était impatiente de rentrer chez elle. Sa femme a dit que les mots ne suffisaient pas pour remercier l'équipe de médecins et la gentillesse du personnel de l'hôpital. Elle a dit qu'elle avait eu le cœur brisé à la naissance des bébés, mais qu'elle avait maintenant retrouvé le sourire.

La séparation des jumeaux siamois est une procédure compliquée et dangereuse, et tous les jumeaux – en raison d’organes partagés ou d’autres complications – ne peuvent pas être séparés.

En plus d’être liées à la poitrine, ces jumelles sont nées avec une condition connue sous le nom d’omphalocèle, une anomalie congénitale qui a laissé une partie de leur intestin coller à l’extérieur de leur nombril, a déclaré Ameh à CNN.



Commentaires