Un élève tué par un policier lors d'une manifestation populaire !

La ville de Goma s'est encore réveillée sous forte tension ce mardi 10 décembre. Les activités sont paralysées, les routes désertes, les marchés et autres points de vente fermées. Des militaires sont venus à la rescousse des policiers apparemment dépassés et qui n'arrivaient plus à contenir le mouvement de colère des habitants qui protestent contre le meurtre d'un écolier, tué ce matin par une balle tirée par un policier. 


Selon des témoins, l’écolier de 16 ans tué au quartier Katoyi dans la commune de Karisimbi a reçu la balle alors que le policier tireur tenté de disperser les populations qui manifestaient contre le regain d’insécurité dans la ville.

La tension est perceptible, plusieurs barricades ont été érigées sur les tronçons Virunga-trois lampes, Instigo- Buhene en passant par deux lampes et Mutinga et Mutinga-Katoyi.
Tout a commencé à 6 heures locale quand la population du quartier Kasika est descendue dans la rue pour manifester contre l’insécurité dans leur entité. Entre minuit et 3 heures du matin, en effet, selon les témoins dans ce quartier, une dizaine de maisons ont été victimes des cambriolages par des hommes armés, sans intervention des forces de l’ordre.

Alors que cette foule des manifestants s’approchait du commissariat de la police à Kasika, un policier, qui y était commis à la garde, a tiré à balles réelles, touchant un élève d’environ quatorze ans qui se rendait à l’école et blessant une femme. 

Commentaires