À l’Assemblée nationale française, Dr Denis Mukwege ressuscite le rapport Mapping !

Un Colloque a été tenu lundi 2 décembre à l’Assemblée nationale française, sur le rapport Mapping, réalisé par les Nations unies sur les violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises entre mars 1993 et juin 2003 sur le territoire de la République démocratique du Congo.


Le colloque a été voulu et soutenu par le Prix Nobel de la paix, le chirurgien congolais Dénis Mukwege.

Le président de l’Engagement pour la Citoyennété et le Développement (Ecidé), Martin Fayulu a remercié son compatriote Dénis Mukwege pour avoir ressusciter ce rapport. D’après l’opposant farouche de Félix Tshisekedi, tous les auteurs de ces crimes doivent être jugés.

« Merci au Dr Denis Mukwege d’avoir ressuscité le rapport Mapping sur les atrocités commises au Congo entre mars 1993 et juin 2003. Ces violations graves des droits humains réclament justice », lit-on sur son compte twitter.

Dans son intervention devant l’Assemblée nationale française, le Prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege avait dénoncé la complicité de certains hauts gradés des services de sécurité de la RDC.

"Après 20 ans de présence de la plus grande Mission de maintien de la paix des Nations Unies, si la stabilité n’est toujours pas assurée, si les initiatives de paix sont bloquées, si les massacres continuent dans l’impunité en Ituri, dans les Kivus, ou au Mamiema, c’est tout simplement parce que les criminels sont protégés au plus haut niveau de l’Etat et au plus haut niveau de la hiérarchie de nos forces de sécurité et de défense".