L’interprète de "Jaloux", Dadju, revient en force avec un double album !

Depuis trois ans, tous les regards et toutes les oreilles sont tournés vers le nouveau prince de l’Afropop : Dadju. Son premier opus, Gentleman 2.0 est certifié disque de platine chez nous et de diamant en France où il s’est imposé comme le troisième album le plus vendu en 2018. Ses titres comptabilisent plus de 900 millions d’écoutes sur les plateformes de streaming et sa dernière tournée s’est effectuée à guichets fermés.


Pour son deuxième projet, le Parisien d’origine congolaise frappe fort : un double album long de 28 morceaux. Poison ou Antidote est divisé en deux parties rendues publiques à quelques jours d’intervalle l’une de l’autre. "Je voulais que les auditeurs se concentrent sur chaque moitié séparément", explique le musicien qui est aussi le frère de Gims.

Poison est le premier à paraître, avec des titres plutôt sombres pour un artiste qui nous a habitués à des chansons plutôt enjouées et sensuelles. "Les gens ont d’abord pris peur en me voyant très négatif, ils se demandaient si j’avais divorcé (rires). C’était drôle de savoir ce qui allait arriver et de voir comment ils allaient réagir. Ils ont compris le délire à la fin." Rencontre avec l’artiste dont on n’a pas fini d’entendre parler.