Le président du Brésil accuse Leonardo DiCaprio de financer les incendies en Amazonie

Dans une déclaration vendredi 29 octobre, le président brésilien a déclaré que des ONG mettaient délibérément le feu à la forêt pour obtenir des financements, dont certaines que l'acteur américain soutient.


Jair Bolsonaro a accusé l'acteur et activiste Leonardo DiCaprio de financer les incendies qui détruisent l'Amazonie depuis des années. Cette accusation intervient dans le cadre de l'arrestation cette semaine de quatre pompiers volontaires, accusés d'avoir provoqué des incendies dans l'État amazonien du Para.

"Ce Leonardo DiCaprio est un gars sympa, n'est-ce pas ? Il donne de l'argent pour brûler l'Amazonie," a-déclaré le président conservateur du Brésil.

Le fils du président brésilien Eduardo Bolsonaro a attaqué à son tour l’acteur américain sur son compte Twitter en déclarant que Leonardo Dicaprio avait donné 300.000 dollars “à l’ONG qui a mis le feu à l’Amazonie”.

Les propos du président brésilien ainsi que ceux de son fils interviennent après l’arrestation de quatre pompiers volontaires accusés d’avoir provoqué des incendies dans l’Etat amazonien du Para, dans le nord du Brésil.

Par la suite, ces quatre membres de la Brigade des incendies d’Alter do Chao, ont été libérés.

L’on se souvient que l’été dernier, Leonard DiCaprio avait offert cinq millions de dollars pour sauver l’Amazonie: "En cette période de crise amazonienne, je soutiens le peuple brésilien qui lutte pour préserver son héritage culturel et naturel", avait-t-il écrit sur Instagram.

Bolsonaro s'en est pris à l'organisme en affirmant que WWF "avait fait une campagne contre le Brésil et a contacté DiCaprio. Il a donné 500 000 dollars." WWF-Brésil affirme fermement que ce sont des mensonges. L'acteur américain de son côté a répondu sur Instagram en disant ne pas avoir financé les associations visées et qu'il était "fier d'être au côté de ceux qui protègent" les écosystèmes.



Commentaires