Alcool ou cannabis, lequel est le plus dangereux ? La science a tranché

L’alcool et le cannabis sont toutes deux des substances dangereuses pour la santé. A la question de savoir laquelle est la plus nocive, plusieurs penchent en faveur de l’étude parue dans la revue Scientific Reports affirmant que l’alcool serait plus dangereux que le cannabis. Des résultats confirmés par l’addictologue Amine Benyamina, et le docteur Alain Ducardonnet qui affirment à BFMTV que « le tabac et l’alcool sont dans l’absolu plus mortels que le cannabis ». 

Des assertions nuancées par le Dr Jean-François Morin, chercheur à l’université de Montréal, qui explique que bien que plusieurs études aient révélé que l’alcool était plus dangereux que le cannabis « il restait encore à établir les effets causals et durables de la consommation de substances psychoactives sur le développement cognitif ». Bien qu’un consensus scientifique doit être établi pour répondre à cette question sans équivoque, nous vous rappelons que pour être en bonne santé, il est nécessaire d’éviter de consommer toute substance nocive pour votre corps.

Voici donc tout ce qu'il faut savoir sur les effets de ces deux substances sur la santé. 

Les effets de l’usage du cannabis

Bien que certaines politiques sont en faveur de la légalisation du cannabis, il comporte un certain nombre de dangers :

– Risques cardiométaboliques

– Maladies respiratoires

À l’instar du tabac, fumer du cannabis peut affecter les voies respiratoires et la fonction pulmonaire. Néanmoins, les chercheurs n’arrivent pas à affirmer si c’est le cannabis qui cause ces troubles respiratoires ou le tabac qui y est souvent mélangé.

– Troubles cognitifs

L’usage du cannabis altère les performances cognitives et en particulier l’attention, le traitement de l’information, la mémoire et l’apprentissage, comme le révèle une recherche scientifique. Ainsi, une étude réalisée par The American Journal of Psychiatry révèle que les effets du cannabis sur la cognition dépasse ceux de l’alcool.


Les effets de la consommation d’alcool

Selon le CDC, l’alcool présente de nombreux risques pour les consommateurs réguliers notamment en étant à l’origine de :

-Accidents de la route

En France, près de 30% des accidents  de la route mortels sont dus à l’excès d’alcool, comme l’indique le site du Ministère de l’intérieur sur la sécurité routière. Ainsi, les conducteurs en état d’ébriété s’exposent à des risques importants puisque leur niveau de vigilance baisse considérablement. A savoir que la désinhibition induite par la boisson pousse le conducteur à sous-estimer les risques. Dans ce sens, une étude montre que même si l’alcool et le cannabis exposent tous deux à un danger sur la route, les résultats suggèrent que la consommation de la boisson produirait une altération plus importante des performances au volant.

– Violence et décès

Les violences en état d’ébriété peuvent être physiques, psychologiques ou encore sexuelles, révèle la revue médicale suisse. En effet, la boisson donne l’impression de contrôler ses actes alors qu’en réalité, elle pousse le consommateur à devenir très impulsif.

Selon un rapport de l’OMS, l’abus d’alcool peut être responsable d’actes de violence auto-infligés ou perpétrés à l’égard d’autrui. De plus, la prise d’alcool est corrélée à un risque plus élevée d’agression sexuelle, notamment chez les adolescents.

– Santé mentale

Une consommation régulière de cannabis peut exposer à des troubles mentaux tels que la psychose, comme le révèle une recherche. Néanmoins, le docteur Amor Englund cité par Le Figaro affirme que puisque le lien de causalité n’est pas mis en évidence, on ne pourrait affirmer un tel constat. Cependant, le surdosage du cannabis peut entrainer une altération de la personnalité et des manifestations délirantes. En réalité, une étudeindique que les personnes fragiles sur le plan psychologique peuvent ont un risque plus élevé de développer une skizophrénie en consommant du cannabis.

– Conséquences psychosociales

Le cannabis peut entrainer des problèmes psychologiques qui peuvent empiéter sur la vie sociale. On parle notamment du “syndrome amotivationnel” qui caractérise les fumeurs réguliers de cannabis. Ces derniers perdent tout intérêt pour les activités quotidiennes et semblent indifférents aux autres. Ainsi, ils ont généralement du mal à entretenir des relations sociales et à s’investir dans leur vie personnelle et professionnelle.

– Comportements sexuels à risque

Puisque l’alcool altère les capacités de réflexion, d’attention et de jugement, il peut mener à des comportements sexuels à risque. On attribue cette conséquence à l’effet désinhibateur de la boisson. Selon une expérience scientifique, la consommation d’alcool accroit les risques de grossesse non désirée puisque la personne en état d’ébriété n’est pas apte à prendre les précautions nécessaires.

– Dépression et anxiété

Certaines personnes pensent que l’alcool peut les aider à oublier certaines souffrances et à leur remonter le moral. Mais les études montrent que l’éthanol contenu dans les boissons alcoolisées modifient les performances des neurotransmetteurs et multiplient les symptômes d’anxiété et de troubles de l’humeur.

– Problèmes sociaux

Les jeunes évaluent rarement les doses d’alcool qu’ils consomment. En réalité, une consommation excessive d’alcool peut engendrer de mauvais résultats scolaires et des problèmes sociaux. À long terme, l’excès d’alcool augmente les risques de manque de productivité, de problèmes relationnels et de chômage.


Commentaires