À Beni, le chef des opérations de paix de l’ONU, appelle à ne pas se tromper d’ennemi !

En visite de puis deux jours en RDC ; le chef de l'état des opérations de paix des Nations Unies, Jean-Pierre Lacroix a tenu une conférence de presse à Béni, sur le site de la MONUSCO qui a été détruit lors de violences manifestations contre la Mission. M. Lacroix a appelé chacun à " tirer les leçons des événements de ces derniers jours ". Il appelle également la population à " ne pas se tromper d'ennemie ". 


" Le message est qu’il ne faut pas se tromper d’ennemis. Nous, nous sommes aux côtés des peuples de cette région, du peuple congolais. Est-ce qu’il y a des choses que nous pouvons bien faire ? Bien sûr que si, et nous allons y travailler. Et il faut que nos partenaires, avec lesquels nous travaillons tous les jours, réfléchissent à la manière de travailler, encore plus étroitement avec nous, notamment les FARDC, la police nationale, les autorités. Je crois que nous devons renforcer encore ce partenariat, et je crois que c’est déjà engagé, puisque la SRSG était avec le président de la République, il y a peu de jours. Et le gouvernement et la Monusco ont réaffirmé leur détermination à travailler ensemble. "


Et ici, il y a du travail qui est fait au niveau de nos forces avec le haut commandement des FARDC. Je crois que chacun doit tirer les leçons de ce qui s’est passe. Mais encore une fois, il ne faut pas se tromper d’ennemis. L’ennemi, ce sont ceux qui attaquent et tuent la population. Ce sont ceux aussi qui attaquent ceux qui aident les Congolais, et notamment les habitants de cette région, à lutter contre Ebola. Ce sont ceux qui nous tuent et tuent les populations indirectement, empêchant le progrès de la réponse Ebola. Ce sont ceux-là, que nous devons défaire. Ce n’est pas facile, bien sûr. Ce sont des lâches qui se cachent. Ils attaquent que la nuit, et des populations sans défense. Ils se mettent en groupe et ceux qui les manipulent se mettent en groupes pour causer ce genre de dévastation. Mais le message, c’est que ça n’entame pas notre résolution, notre détermination. Encore une fois, nous sommes déterminés et nous allons continuer à être au côté des Congolais.


Jean-Pierre Lacroix est revenu sur l'importance de sa visite " C’est important parce que vous voyez ce qu’il y a autour de nous. C’est important de montrer que nous sommes complètement solidaires. Et c’est le Secrétaire général qui m’a demandé de passer ce message de solidarité, encore une fois, vis-à-vis de la population. Nous sommes aux côtés de la population, rappelez-vous, le Secrétaire général des Nations-unies est venu il y a quelques mois, et il a visité plusieurs endroits de la région. Et c’est aussi pour exprimer toute notre solidarité avec tous les collègues du système des Nations-unies, ceux qui luttent contre Ebola, nos collègues de la Monusco qui font beaucoup aussi pour soutenir la lutte contre Ebola, que nous sommes ici. C’est pour dire, nous sommes déterminés, nous allons tirer les leçons de ce qui se passer."

Commentaires