8 Signes qui montrent que vous faites une intolérance au gluten ou au lactose

Le lactose est un sucre présent dans le lait. Il est digéré par la lactase, une enzyme, qui le décompose en deux sucres facilement absorbés par l’intestin : le glucose et le galactose.

La production de la lactase n’est pas constante au cours de la vie. Elle est maximale dans l’enfance, quand la consommation de lait est primordiale au développement, puis diminue durant l’adolescence.

Pour la plupart des individus cependant, elle reste suffisante pour consommer une quantité raisonnable de produits laitiers sans aucun souci, mais chez d’autres, elle devient trop faible. Et c’est pourquoi nombre d’adultes souffrent d’intolérance au lactose.

Contrairement à l’allergie, dans le cas d’une intolérance alimentaire, le corps réagit à l’ingestion de l’aliment en provoquant des troubles mais ne produit pas d’anticorps. Et lorsqu’il s’agit d’intolérances ou de sensibilités alimentaires, le lactose et le gluten sont souvent pointés du doigt.

Le gluten est une protéine que renferment certaines céréales comme le blé, le seigle, l’orge ou encore l’avoine. En cas d’intolérance au gluten, la muqueuse intestinale devient plus sensible. 


Voici quelques signes qui montrent que vous êtes intolérants au lactose ou au gluten.

Des sautes d’humeur

Les personnes souffrant de problèmes digestifs peuvent également être sujettes à des troubles de l’humeur. Une étude a d’ailleurs révélé que les personnes qui souffraient de troubles de la digestion avaient beaucoup plus de risque de souffrir de dépression et d’anxiété que celles qui étaient en bonne santé.

Des douleurs musculaires

L’intolérance au gluten peut provoquer une inflammation qui entraîne une douleur généralisée, notamment au niveau des muscles et des articulations.

Une intolérance au lactose

L’intolérance au gluten et au lactose présentent généralement les mêmes symptômes. Et comme expliqué plus haut, les deux maladies sont souvent corrélées. En effet, les personnes souffrant d’intolérance au gluten présentent dans la plupart des cas une intolérance au lactose.

Des migraines chroniques

Les migraines et autres maux de têtes sont des problèmes courants chez les personnes qui souffrent d’intolérances. A savoir que cette douleur apparaît généralement 30 à 40 minutes après le repas. Si vous êtes souvent sujet à ce genre de trouble, il est essentiel de consulter un médecin afin d’en savoir plus sur votre condition.

Une fatigue chronique

A cause du rythme de vie moderne, beaucoup de personnes se sentent souvent fatiguées. Toutefois, si vous avez pris le temps de vous reposer, que vous faites attention à votre alimentation et que vous profitez d’un sommeil réparateur et que vous n’arrivez toujours pas à vous sentir requinqués, cela pourrait être le signe d’une intolérance alimentaire. En effet, les personnes souffrant de sensibilité au gluten sont souvent sujettes à la fatigue en particulier après le repas.

Des douleurs abdominales

C’est sans aucun doute l’un des symptômes le plus commun et le plus révélateur d’une intolérance alimentaire. Ballonnements, douleurs abdominales chroniques, gaz, diarrhées et constipations sont autant de symptômes qui peuvent alerter quant à une éventuelle sensibilité au gluten.

Pensées confuses

Les problèmes de digestion peuvent également provoquer des troubles de la concentration et des pensées confuses. Bien que la science ignore encore le lien de cause à effet qui existe entre ce symptôme et l’intolérance au gluten, il n’en est pas moins que c’est l’un des signes les plus courants de cette sensibilité.

Des démangeaisons

L’intolérance au gluten peut également affecter votre peau. En effet, les problèmes digestifs peuvent parfois se caractériser par des réactions cutanées telles que des démangeaisons, des plaques sur la peau, des irritations ou une sécheresse cutanée. Il est donc important de consulter afin d’éliminer tout risque de problème sous-jacent.

Commentaires