Poivre: 9 bienfaits de cette épice qui se trouve sur toutes les tables

Le poivre est une épice exotique originaire du sud de l’Inde et du Sri Lanka commercialisée sous différentes couleurs (vert, blanc, rouge ou noir) en fonction du degré de maturité des grains.

En cuisine, l’utilisation du poivre, roi des épices, promet de nombreux bienfaits et vertus pour notre santé ! Le poivre est d’ailleurs utilisé depuis des siècles dans la médecine ayurvédique.

Voici 9 vertus du poivre sur la santé



Le poivre est riche en nutriments essentiels

Le poivre est une source importante de vitamines B, C et K, ainsi que de minéraux : fer, magnésium, phosphore et potassium.

Il aide, en outre, à absorber les nutriments présents dans les plantes. Les personnes qui prennent de la curcumine savent que celle-ci est souvent associée, dans les compléments alimentaires, à de la pipérine pour augmenter son absorption.

Le poivre rend intelligent !

Le poivre est aussi un protecteur du cerveau. La pipérine augmente les fonctions cognitives et la mémoire en stimulant les voies chimiques dans le cerveau. Des recherches préliminaires suggèrent que les patients atteints d’Alzheimer et de démence sénile pourraient retirer des bienfaits d’une plus grande consommation de poivre noir frais.

Le poivre pique, mais il est anti-inflammatoire

Il contient un composé chimique appelé « pipérine ». Dans une récente étude scientifique, l’extrait de pipérine a fortement réduit les douleurs d’arthrite en quatre à huit jours [2]. En particulier, les participants à l’étude ont constaté une diminution de l’inflammation dans l’articulation des chevilles.

Le poivre contient des terpènes qui modulent les récepteurs de la douleur

L’huile essentielle de poivre noir est, d’ailleurs, très réputée pour son efficacité contre les douleurs dentaires : on la dilue dans de l’huile végétale et on l’applique à l’endroit douloureux avec un coton-tige imbibé.

Le poivre libère les voies respiratoires

Le poivre fait éternuer, c’est bien connu. Plus précisément, il dissout les mucus et le phlegme, favorisant leur expulsion.

Le poivre noir aide à soulager les symptômes de l’asthme et les encombrements des voies respiratoires. En médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne), il était utilisé comme tonique contre le rhume et la toux.

Le poivre aide à digérer

Le poivre aide à la digestion. C’est pourquoi on le trouve sur toutes les tables. Il agit sur l’estomac, l’intestin grêle et le côlon, ce qui explique sa popularité en cuisine.

Il améliore la santé de votre microbiome en favorisant les bactéries probiotiques dans le côlon.

Le poivre conserve

Le poivre noir a longtemps été recherché pour ses propriétés antibactériennes. Avant la réfrigération, paysans et cuisiniers l’utilisaient pour conserver les viandes et autres aliments.

Les charcuteries (saucisson au poivre) ou les poissons fumés (haddock) étaient conservés avec du poivre.

Le poivre aide à bronzer

Selon des recherches anglaises, la pipérine peut aussi aider à traiter le vitiligo, une dépigmentation de la peau, qui devient blanche dans certaines zones. Manger du poivre serait bon pour favoriser le bronzage avant de s’exposer au soleil, et protégerait la peau contre les taches de vieillesse, les rides et la dégénérescence maculaire.

Il facilite le transit et empêche les coliques, la constipation, les gaz et la diarrhée.

Bien que beaucoup de médecins vous conseilleront d’éviter le poivre si vous souffrez d’une inflammation de l’intestin, les études montrent que le poivre aide à soulager les ulcères, en particulier les ulcères peptiques.


Commentaires