Enjeux politiques : la coalition Lamuka bientôt en réunion d’évaluation à Kinshasa !

La plate-forme de l'opposition, "Lamuka", est en phase de restructuration au regard des enjeux politiques actuels qui requièrent un état des lieux de son évolution. Les quatre leaders restants de ce regroupement politique (Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Moïse Katumbi et Martin Fayulu) sont astreints à donner une nouvelle impulsion à leur coalition qui, actuellement, bat de l'aile.


Depuis la dernière réunion d’évaluation tenue en juillet dernier à Lubumbashi, les quatre leaders ne se sont plus réunis pour discuter du fonctionnement de leur plate-forme. Ce sera chose faite, probablement entre le 17 et le 20 novembre, cette fois-ci à Kinshasa, à en croire Adolphe Muzito qui entend, à ce sujet, harmoniser les vues avec Jean-Pierre Bemba, l’actuel coordonateur du présidium tournant de Lamuka, afin de fixer une date définitive.

Au cours de cette réunion, Jean-Pierre Bemba et ses pairs devront donner la position officielle de "Lamuka" sur la marche du pays, notamment en ce qui concerne la désignation du porte-parole de l’opposition. Une question qui dérange, à considérer les divergences d’approche qui se font jour autour de cette problématique au sein de la plate-forme. Si Moïse Katumbi est partant pour briguer ce poste, au nom de l’opposition républicaine qu’il défend mordicus, Adolphe Muzito, lui, y voit une manière astucieuse de légitimer le leadership de Félix Tshisekedi que "Lamuka" ne reconnaît pas comme tel.

La réunion d’évaluation permettra donc aux leaders concernés non seulement de dégager une position commune quant à ce, mais surtout de lever certains équivoques en rapport avec les relations qu’ils veulent dorénavant entretenir avec la coalition majoritaire au pouvoir. Au terme de la rencontre, le président en exercice, Jean-Pierre Bemba, passera le bâton de commandement de la plate-forme à Adolphe Muzito pour un mandat de trois mois, conformément aux textes régissant le fonctionnement de "Lamuka".

Commentaires