Attention! Les lingettes et laits de toilette bébés seraient dangereux

Les fesses des bébés sont au quotidien exposées à des substances toxiques. Selon une enquête publiée mardi par UFC-Que choisir, la grande majorité des lingettes et laits de toilette utilisés lors de la toilette sont potentiellement nocifs pour les bébés. L'association de défense des consommateurs a fait tester 34 produits grand public en laboratoire. Les résultats, qualifiés d'«alarmants», révèlent que 26 lingettes et six laits de toilette contiennent des produits dangereux pour la santé.

L'organisme souligne également les «facteurs de risque» associés à l'utilisation quotidienne de ces produits. Les lingettes sont souvent appliquées plusieurs fois par jour, parfois sur une peau de bébé irritée. Et le produit, s'il n'est pas rincé, a un effet prolongé par le temps de pénétration.

Le phénoxyéthanol, un conservateur aux effets toxiques pour le foie et suspecté pour le système reproducteur et le développement, est présent dans pas moins de 14 lingettes (par exemple Mixa, Pampers, Carrefour Baby...) et 3 laits de toilette (par ex. Mixa Bébé)- 6 lingettes (par ex. Carrefour Baby, Top Budget-Intermarché...) contiennent des parabènes à longue chaîne, conservateurs suspectés d'être des perturbateurs endocriniens interférant avec le système hormonal- Seuls 2 produits sur 34 sont exempts des substances recherchées : les lingettes "Natural caresse" de Bébé Cadum et le lait de toilette "Natessance"

"Les lingettes utilisées pour nettoyer les bébés cumulent les facteurs de risque", écrit l'association. Elle précise, "qu'elles sont appliquées plusieurs fois par jour sur une peau de bébé souvent irritée. Pire, l'absence de rinçage après application a pour effet de prolonger le temps de pénétration".

UFC-Que choisir appelle les parents à éviter ce genre de «facilités cosmétiques» et estime que l'eau et le savon restent «la solution la plus sûre». L'association presse la Commission européenne de renforcer la réglementation sur ce type de produits destinés à un public particulièrement vulnérable. Enfin, elle exige que les fabricants cessent de recourir à ces substances dangereuses.

Le magazine 60 millions de consommateurs a découvert que de nombreuses marques -dont certaines très connues- continuent de vendre des lingettes pour bébé contenant du phénoxyéthanol. En effet, il ne s’agit que d’une recommandation. Aucune marque n’a obligation de retirer leurs produits contenant ce conservateur des rayons d’autant plus qu’aucune plainte n’a été déposée.


Commentaires